L’Autre Marcel : le malheur d’Aymé

À la une
Lecture Faire cas Révolutions morales

Ninon Chavoz (Hermann, 2024)

Célébré de son vivant, Marcel Aymé a aujourd’hui mauvaise réputation : devenu persona non grata de la République des lettres, il encourt le risque d’être déclaré illisible. Les raisons de sa disgrâce ne sont pas uniquement politiques : dans notre histoire littéraire, Aymé reste l’autre Marcel, tenant d’une esthétique minoritaire. On peut aussi aborder son œuvre à rebours des idées reçues qu’il contribua lui-même à construire  : ainsi le lira-t-on, de manière expérimentale, comme un francophone du terroir, comme un écrivain de la démocratie, fût-elle en crise, et comme un éthicien enfin, anticipant malgré lui des problématiques aussi contemporaines que le véganisme, l’identité transgenre et le mouvement MeToo.

Lire le début de l'ouvrage et la table des matières sur Fabula